L’horreur fasciste vient de tuer en plein Paris

 

Anti_fasciste

 

Clément Méric, un étudiant de Sciences Po de 18 ans connu pour son engagement anti-fasciste, a été tué hier à Paris, près de la Gare Saint-Lazare, par un groupe de militants d’extrême droite

Violemment frappé au sol par un groupe de plusieurs militants d’extrême droite, manifestement du Groupe JNR (Jeune Nationaliste Révolutionnaire), laissé inanimé, il a été déclaré en état de mort cérébrale à l’hôpital Salpetrière.

La Parti de Gauche s’incline avec beaucoup de tristesse et de colère devant la mémoire de notre camarade, que nous connaissions. Il adresse ses condoléances à sa famille et ses proches qui militaient à ses cotés.

Le Parti de Gauche interpelle le Ministre de l’intérieur et exige que les forces de police agissent dans les plus brefs délais pour retrouver les responsables de ce crime odieux. Le PG exige également la dissolution des Groupes d’extrême droite qui multiplient les actes de violence à Paris et à travers le pays depuis plusieurs semaines.

Le Parti de Gauche appelle tous ceux qui sont bouleversés par ce crime odieux et qui exigent la dissolution des groupes d’extrême droite responsables de la mort de Clément, à se retrouver jeudi 6 juin à 18h30 place Saint-Michel à Paris (M° Saint-Michel).

 

 

8h29: Réaction du PCF Paris


«C'est avec horreur que les militants communistes parisiens ont appris l'agression puis le décès dans la nuit à Paris de Clément Méric, jeune syndicaliste et militant antifasciste», a indiqué le PCF Paris dans un communqué. «Tout doit être mis en œuvre pour que les auteurs de cet assassinat soient retrouvés et condamnés. Ce crime odieux, qui intervient après la recrudescence de l'action de groupuscules d'extrême droite ces dernières semaines, appelle une réponse forte et immédiate de l’État. La République ne peut tolérer le développement de ces groupuscules dont le sentiment d'impunité ne cesse de progresser. Ils doivent être dissous et les idées de haine qu'ils portent doivent être combattues», poursuit le texte.