AVEC AFP
JEUDI, 9 FÉVRIER, 2017
HUMANITE.FR

 

Chili. Grève massive dans la plus grande

 

           mine de cuivre du monde

 

 

 

 

Photo Martin Bernetti / AFP
Photo Martin Bernetti / AFP

Les travailleurs d'Escondida au Chili, la plus grosse mine de cuivre au monde, propriété de l'anglo-australien BHP Billiton, ont entamé jeudi une grève "dure" pour demander des hausses de salaires.

"La grève a commencé, une première équipe n'allant pas travailler et une deuxième équipe s'apprêtant à faire de même", a déclaré à l'AFP Carlos Allendes, porte-parole du Syndicat des travailleurs d'Escondida. La grève a été approuvée par "99,9%" des quelque 2.500 salariés d'Escondida, après des semaines de négociations avec l'actionnaire principal, a-t-il dit. Cette mine du nord du Chili produit environ 927.000 tonnes de métal rouge par an, soit 5% de l'offre mondiale. "L'entreprise maintient une position inflexible. Ca sera (un conflit) dur. Nous sommes disposés à résister le temps qui sera nécessaire", a prévenu M. Allendes. Dès mercredi, les employés avaient commencé à arrêter certaines des machines de l'énorme complexe minier et à abandonner leurs postes.
Les mineurs, qui travaillent douze heures quotidiennes pendant 7 jours puis se reposent une semaine, ont installé un campement provisoire à l'extérieur de la mine et constitué un fonds de soutien de 250 millions de pesos (390.000 dollars).
BHP Billiton, principal actionnaire de la mine, a annoncé la suspension de la production pour au moins les 15 premiers jours du mouvement, qui pourrait durer plus longtemps que celui de 2006 (25 jours). Le groupe a demandé à ses travailleurs d'éviter les actes de "violence". L'entreprise refuse de céder aux exigences des employés, qui réclament une hausse de 7% des salaires et un bonus de 25 millions de pesos (près de 39.000 dollars) chacun, contre 8 millions proposés par la direction, sans augmentation de salaires.