nucleaire bure

 

Contre la criminalisation du mouvement citoyen à Bure,

 

nous défendons la démocratie

 

20 septembre 2017 dans ActusAssemblée nationaleLe groupe

Communiqué de presse du groupe « La France insoumise » à l’Assemblée nationale.

Ce matin des perquisitions violentes ont eu lieu chez des  militants luttant contre le projet dangereux de centrale à enfouissement de déchets nucléaires à Bure.

Nous condamnons cet acte anti-démocratique qui s’inscrit dans une stratégie de la tension, irresponsable de la part du gouvernement. Des vitres ont été brisées, des ordinateurs et des livres saisis : ces éléments soulignent une volonté d’empêcher le travail de ces militants. Une nouvelle étape est franchie dans la répression, après les trente blessés du 15 août. La criminalisation de toute opposition citoyenne devient malheureusement la norme. 

Nous savons que le gouvernement a commandé pour 22 millions d’euros de grenades de maintien de l’ordre ; nous nous inquiétons de cette logique de répression systématique des citoyens engagés. Le silence du ministre Nicolas Hulot, hier encore opposé au projet de Bure, est aussi assourdissant que le bruit des grenades de dispersion utilisées sur le terrain.

Les opposants à ce projet font un travail nécessaire de lanceurs d’alerte.  Nous demandons au ministre Nicolas Hulot, de se saisir de la question.